FREELANCE: Voici 8 Méthodes approuvées pour améliorer votre Productivité

Dans l’espace de coworking, on me prend pour un ovni 🛸

Lorsqu’arrive l’heure du déjeuner, les bureaux se vident.

Tout le monde part manger et je suis bien souvent le seul à rester travailler.

Je n’aime pas déjeuner.

Les rares fois où je fais une entorse à cette règle mise en place il y a un peu plus d’un an, je n’arrive plus à rester concentré le reste de la journée. Mon ventre est plein. La digestion se fait. Et je somnole.

Comme si mon corps était là, mais mon esprit dans un hamac en train de faire une sieste. Et c’est une sensation que je ne supporte pas.

C’est l’une de mes astuces de productivité un peu bizarre. Mais il y en a d’autres que vous allez découvrir dans cet article. Donc, si vous souhaitez améliorer votre productivité pour travailler seulement 3 à 4 heures par jour, voici quelques astuces imaginées sur le tas.

Pour être franc, je ne pense pas être la personne la plus productive ni celle qui soit la plus fan des dernières méthodes à la mode. À ce sujet, je ne me tiens pas au courant de ce qui se fait. Des méthodes deviennent à la mode et d’autres restent.

Quoi qu’il en soit, je ne sais pas si celles que j’utilise et que vous vous apprêtez à découvrir existent. Je les ai adoptées par la force des choses. Elles ont vu le jour par nécessité et j’espère qu’elles vous seront autant utiles qu’à moi.

Journée de 8h: Travail réel ou flan ?

Avant que Doudou pose sa démission, elle me racontait les journées qu’elle passait au bureau. Il y avait des collègues qui travaillaient et d’autres qui papotaient. À tel point qu’elle était ravie lorsque certains jours l’une d’entre elle était absente.

Le verdict était sans appel: elle bouclait plus de dossiers quand cette collègue n’était pas là.

C’est l’une des raisons pour lesquelles j’aime travailler seul.

L’équivalent d’une journée de 8 heures passées au bureau à « travailler en équipe », ne prendrait pas plus de 3 ou 4 heures de travail effectif. Mais en attendant, vous êtes obligés de rester toute la journée au bureau avec vos collègues. Triste vie.

En tant qu’indépendant, vous divisez vos journées de travail par 2 et tout ce temps gagné est réellement pour vous. Démarrez une nouvelle passion, voyagez, visitez et passez plus de temps avec les personnes qui comptent.

Entre toutes mes expériences salariées ces 10 dernières années, ce que j’ai pu observer et les témoignages que je récolte, il n’y a pas vraiment 8 heures de travail quand on passe ses journées à son poste.

Une nouvelle question se pose donc:

Est-il possible d’améliorer sa productivité sans devoir travailler plus ?

Oui.

C’est tout l’intérêt de la productivité.

Contrairement à lorsque vous êtes salarié, vous pouvez diviser vos journées de travail par 2 et abattre autant de tâches lorsqu’autrefois vous travaillez 35 ou 40 heures par semaine.

Comment est-ce possible ?

Parce que vous allez travailler efficacement.

Pour vous y aider, voici 8 méthodes de productivité que j’ai expérimentées au cours de ces deux dernières années. Ce sont celles qui me réussissent. Et elles peuvent vous aider à travailler plus intelligemment.

Méthode de productivité N°1: Travailler par sprint

Honnêtement… Qui arrive à rester concentré toute une journée pendant 8 heures ?

Personne.

Même celles et ceux qui ont de belles capacités mentales ne peuvent pas conserver une qualité de concentration durant autant de temps. Et c’est tout naturel. Voilà pourquoi j’ai pris l’habitude de travailler par sprint.

Installez-vous confortablement avec une action bien définie à réaliser. Fixez-vous un délai raisonnable et une fois que c’est parti, ne relevez pas la tête tant que ce n’est pas terminé.

Lorsque vous avez de grosses tâches, segmentez-les en actions de plus petites tailles qui ne vous demandent pas plus de 1 à 3 heures de travail consécutives.

Exemple: Si vous êtes copywriter freelance comme moi, voici comment je découpe un dossier complet en plus petites tâches:

  • 1/ Rédaction d’un questionnaire à envoyer au client
  • 2/ Traitement des informations et recherches complémentaires
  • 3/ Écriture du premier jet
  • 4/ Relecture + améliorations + correction
  • 5/ Dernière relecture et envoi du travail au client

Chaque partie représente un sprint de travail plus ou moins long en fonction de la complexité du dossier. La première partie est la plus courte. Elle ne prend généralement pas plus de 15 à 30 minutes. En revanche les suivantes peuvent durer plusieurs heures selon les besoins. Voilà pourquoi certains sprints de travail durent 30 minutes et d’autres peuvent aller jusqu’à 3 heures. Mais honnêtement, je n’arrive pas à aller au-delà de 3 heures tout en conservant une bonne qualité de travail.

Ce que vous pouvez faire: découpez vos actions en microtâches si vous voyez que vous en avez pour plus de 3 heures. Tenez compte de vos compétences et capacités. Retenez ceci: un éléphant se mange une bouchée à la fois.

Méthode de productivité N°2: Travailler en immersion

Pour plonger la tête dans votre travail et la relever uniquement après avoir terminé une étape ou la tâche complète, il vous faut mettre vos facultés cérébrales disponibles à 100% pour votre travail. Je dis bien 100%.


REMARQUE: je n’invente rien (et je suis certain que vous avez déjà entendu des dizaines de fois ce que je vais vous dire), mais vous devez couper toutes sources de distractions pour vous immerger totalement dans votre travail. Ne vous demandez donc pas si ce qui suit est une nouvelle méthode inédite. Demandez-vous en toute franchise si vous appliquez ce conseil ou pas. Vous progressez à partir du moment où vous appliquez les informations et non au moment où vous les entendez.

Quand on parle d’immersion, on pense à un objet que l’on plongerait dans l’eau. Chaque partie va se retrouver en contact de l’eau et une pression plus ou moins forte va s’opérer en fonction de la profondeur à laquelle il se trouve. Imaginez-vous plonger dans une cuve d’eau. Vous n’entendez rien et personne ne peut venir vous déranger. Pour économiser votre oxygène, vous êtes obligé d’économiser vos forces, ne pas bouger et conserver votre position. Vous ne pouvez pas parler, que ce soit en face à face, par téléphone ou sur internet.

Ce que vous pouvez faire: faites de l’apnée du travail. Mettez votre téléphone en mode avion, coupez les notifications de votre ordinateur et ne laissez absolument rien venir vous déranger. Personnellement j’ai arrêté mes comptes de réseaux sociaux pour améliorer ma productivité au-delà de préserver ma santé mentale. Je ne suis plus tenté d’aller perdre mon temps. Mes comptes n’existent plus donc je limite la tentation. Cherchez ce qui peut marcher pour vous et prenez des mesures efficaces pour faciliter votre immersion dans le travail. La méthode suivante devrait vous aider à vous immerger encore plus.

Méthode de productivité N°3: Travailler en musique (mais pas n’importe laquelle)

Une méthode idéale pour travailler en immersion et être impliquée au maximum dans son travail est de se couper des bruits qui nous entourent. Certaines personnes peuvent écrire dans des lieux publics, au milieu de discussion et du brouha ambiant. Personnellement, je ne sais pas comment elles font.

Je suis facilement distrait.

Si j’entends 2 personnes discutées, mon cerveau va s’attarder sur les paroles et essayer de comprendre ce qui se dit. Écrire dans un café, entouré de personnes qui discutent, racontent les derniers potins, c’est pour moi un supplice et je n’arrive pas à travailler. Si vous êtes comme moi, vous apprécierez peut-être mon petit hack pour travailler de manières efficaces en immersion.

Je me suis acheté il y a quelques mois des AirPods Pro qui ont la fonctionnalité de filtrer les sons environnants. Ce petit plus m’a permis d’améliorer ma productivité. J’y diffuse de la musique sans paroles. Seulement le son des instruments qui retentit dans mes oreilles avec aucun bruit alentour me plonge dans un état (parfois second) où je perds toute notion de temps et je suis impliqué à 100% dans mon travail. C’est très agréable. Écouter des musiques avec paroles reviendrait (pour mon cerveau) à être plongé au beau milieu d’une conversation et je n’arriverais pas à me concentrer. D’où l’intérêt de couper les sons environnants et diffuser dans vos oreilles des musiques classiques qui feront vibrer certaines cordes de votre corps.

Quelle musique écouter ?

  • Musique de film: je me suis créé ma propre playlist au cours des 12 derniers mois que j’ai nommés « INSPIRATION ». Dans cette sélection, vous pouvez découvrir des musiques que j’ai Shazamé dans des reportages ou des films. Ce ne sont que des musiques sans paroles. Vous avez des chefs d’orchestre comme Alexandre Desplat ou John Williams.
  • Musiques classiques: des services comme Apple Music® ou Spotify® vous proposent des radios par thème. Choisissez des musiques classiques et lancez la radio. Vous aurez de la musique qui sera diffusée non-stop sans publicité pendant des heures.
Julien Godart en train de travailler en immersion au Koru Café avec ses écouteurs intra-auriculaires AirPods Pro
Au coworking avec mes AirPods Pro. C’est devenu un automatisme pour travailler en immersion

Vous pouvez acheter un casque d’écoute ou des écouteurs intra-auriculaires équipés de filtres de sons externes et laisser votre esprit se plonger dans la musique classique ou de films épiques. Peut-être comme pour moi, vous vous surprendrez parfois à vouloir taper sur les touches de votre clavier d’ordinateur comme si c’était celles d’un piano.

La musique peut rythmer votre travail. Je m’en sers également pour relire. Il se dégage une ambiance originale. Des musiques de film comme Jurassik Park ou Indiana Jones me permettent d’améliorer mes textes. C’est efficace et amusant. Idéal pour allier l’utile à l’agréable.

Méthode de productivité N°4: Une seule séquence par jour

Cette quatrième méthode n’est pas toujours facile à mettre en place. Elle est en lien avec la numéro 8. Si vous êtes bien organisé grâce à une planification intelligente, vous pourrez essayer de travailler une seule séance par jour.

Fixez un délai de 3 heures (en fonction de vos capacités personnelles) et durant ce laps de temps vous êtes concentrés à 100% dans votre travail. Écouteurs sur (ou dans) les oreilles diffusant de la musique de films ou classiques, vous enchaînez vos tâches préalablement planifiées. Une fois que c’est terminé ? Votre journée l’est également et vous pouvez profiter de ce temps pour recharger vos batteries et profiter d’une vie déconnectée et reposante.

Si vous appliquez les méthodes que l’on vient de voir, vous remarquerez qu’en seulement 3 heures de travail en immersion totale, vous aurez accompli autant (si ce n’est plus) de travail qu’en 8 heures en étant partiellement impliqué.

Ce que vous pouvez faire: notez sur votre agenda papier votre créneau de travail. Inscrivez par exemple 3 heures de 9h à 12h et lorsque le compteur commence à tourner, impliquez-vous à 100% grâce aux méthodes que vous venez de découvrir. Le temps est la plus précieuse des ressources. Ne la gaspillez pas inutilement. Soit vous travaillez, soit vous faites quelque chose de personnel. Pas les deux en même temps.

Méthode de productivité N°5: Travailler comme on joue

Pour beaucoup, le travail est synonyme de douleur. Il y a quelques années j’ai essayé de chasser cette sensation de mon esprit en associant le terme « jeu » à celui de « travail ». C’est difficile et pas du tout naturel. Tout dépend de votre éducation, car le travail est trop souvent associé à de l’obligation qui nous coûte plus qu’elle ne nous rapporte.

Voilà pourquoi, modifier ce point de vue pour voir votre travail comme un jeu et un amusement peut transformer votre quotidien en festin constant. Avec le temps, cela peut littéralement vous changer la vie et la rendre beaucoup plus agréable.

Ce que vous pouvez faire: ne partez pas travailler, mais allez vous amuser. Faites les choses sérieusement, mais mettez-vous autant de pression que si vous faisiez une partie de monopoly®. Si votre activité de freelance vous passionne, voyez-la comme un amusement et pas une obligation. Après tout, vous n’allez pas ramasser des salades dans les champs en plein soleil.

Bureau et méthode d'organisation du copywriter français Julien Godart depuis son blog le Galopin où il donne 8 méthodes éprouvées pour améliorer sa productivité quand on est freelance
Voici comment je suis installé pour travailler

Vous êtes chez vous, en sécurité et avec une tasse de thé. Vous n’avez que 3 heures de travail devant vous et ensuite tout le reste de la journée vous appartient.

Amusez-vous dès maintenant et vous aurez la sensation de ne jamais travailler de votre vie.

Méthode de productivité N°6: Bien se reposer

Depuis que je suis indépendant, j’ai banni le réveil de ma vie. C’est la première chose que j’ai faite la veille de démarrer ma première journée en tant que freelance. J’ai ouvert l’application et j’ai supprimé tous les réveils qui sonnaient à 15 minutes d’intervalle. Au début, Doudou pensait que je me réveillerais tard. Et en effet, ce fut le cas quelques fois.

Voilà bientôt 2 ans que je me lève chaque matin sans réveil et je me lève de plus en plus tôt. Entre 6h et 7h même le dimanche. Je crois que mon corps a pris le rythme. Je suis convaincu que c’est la meilleure méthode parce que votre corps se lève de lui-même, lorsqu’il est pleinement reposé.

Et puis c’est un rythme à prendre.

Quand votre corps se lève de lui-même de bonne heure, la fatigue arrivera plus rapidement également. Vous irez au lit plus tôt. Faites l’expérience et remarquez de vous-même ce qui se passe. Peut-être que vous vous lèverez naturellement après 5 heures de sommeil, 8 heures, ou plus.

Quoi qu’il en soit, faites confiance à votre organisme et laissez-le se gérer. S’il demande à se reposer, c’est qu’il a besoin de récupérer. Le manque de sommeil est mauvais pour la santé et contre-productif.

Je ne vois pas trop comment on peut avoir les idées claires lorsqu’on est fatigué et que l’on rêve de retourner sous la couette.

Vous avez des difficultés à vous coucher de bonne heure ?

Voici ce que vous pouvez faire: lorsqu’arrive l’heure du dîner, pensez à vous fixer des limites. Avec Doudou par exemple nous regardons un film ou un épisode de série après le repas et pas plus. Une fois que c’est terminé, nous éteignons la télévision et allons au lit. Pas de téléphone sur la table de nuit, ils restent dans le salon. Si nous ne sommes pas fatigués, nous avons des livres papier et nous lisons. Premièrement ça permet de laisser reposer nos yeux des effets de la lumière bleue diffusée par les écrans de télévision, smartphones, tablettes et ordinateur, qui force notre cerveau à rester éveiller. Ce qui se passe alors ? Généralement, en moins de 30 minutes de lectures, nos yeux se ferment et nous nous endormons. La plupart du temps, avant 22 heures nous dormons comme des bébés. C’est donc tout naturellement que nous pouvons nous réveiller le lendemain matin de bonne heure sans réveil, en pleine forme.

Essayez et persévérez dans vos nouvelles habitudes pendant plusieurs semaines. C’est la discipline qui va transformer vos nouvelles actions en habitudes. Plus tard, vous n’aurez même plus besoin d’y réfléchir. Ça se fera tout seul.

Méthode de productivité N°7: Ne pas être un robot

Doudou me dit souvent que je suis un robot. C’est vrai qu’il y a quelques années, j’avais des automatismes et une manière d’agir qui pouvaient me faire ressembler à un robot. Mais les méthodes que je vous ai présentées jusqu’ici m’ont permis d’acquérir une certaine souplesse dans mon organisation.

Auparavant, je planifiais chaque aspect de ma journée. Chacune d’elle était tellement chargée que toutes les minutes de la journée, du matin au soir, étaient prises et ne laissaient aucune place aux imprévus. Puisque les imprévus font partie de la vie, je terminais chaque journée avec un mauvais état d’esprit, car des actions non faites s’accumulaient un peu plus chaque semaine.

Ça m’amenait à me faire des reproches et me sentir mal.

Voilà pourquoi dans la méthode N°4, je vous ai recommandé de travailler une seule séance par jour. En travaillant en totale immersion durant vos quelques heures de travail (de jeu ?), vous aurez du temps libre pour faire face aux imprévus sans stresse.

Et puis n’oubliez pas… On travaille pour vivre et on ne vit pas pour travailler. Gardez un état d’esprit équilibré sur le travail et vos revenus.

En devenant de plus en plus performant dans vos compétences, vous pourrez mieux les monnayer. De cette manière, vous n’aurez pas besoin de travailler 8 heures par jour, 5 jours par semaine pour bien gagner votre vie. Si vous êtes efficace, vous remarquerez qu’en travaillant entre 2 et 5 heures par jour, 5 jours par semaine, vous serez plus heureux, équilibré et moins stressé.

Mais que peut encore signifier « Ne pas être un robot » ?

Durant certaines périodes de l’année, vous pouvez vous sentir fatigué. Vous savez ce que c’est, durant les changements de saisons et l’entrée de l’hiver, votre corps peut réclamer plus de repos. Peut-être que certaines semaines vous aurez des difficultés à travailler et vous ressentirez un incroyable besoin de vous reposer, vous promener ou tout simplement ne rien faire.

Rassurez-vous c’est normal.

Vous n’avez pas à culpabiliser.

Cette année, j’ai passé quelques périodes où je me sentais fatigué. Comment est-ce que je m’organisais ? Il m’est arrivé de ne pas travailler durant plusieurs jours d’affilés afin de me sentir en forme ensuite. Une fois requinqué, j’enchaînais deux belles journées de travail très productives. Alors oui, je ne faisais pas seulement 3 heures de travail dans la journée. J’en faisais facilement le double. Mais qu’importe.

En vous fixant des limites raisonnables de travail quotidien, vous pourrez prendre du repos quand vous en avez besoin sans culpabiliser. Ce qui ne serait pas le cas si vous aviez planifié des journées de 8 heures de travail. Le moindre imprévu ou entorse à votre planning génère un stress et augmente votre charge de travail. Vous êtes alors loin d’une vie épanouie.

Soyez raisonnable lorsque vous organisez vos journées de travail.

En vous fixant 2 à 5 heures de travail par jour en fonction de vos capacités (personnellement je suis à 3 heures), vous pourrez gérer les imprévus sans vous transformer en robot. Si une semaine vous êtes épuisés pour une raison quelconque, vous êtes malade ou vous avez un impératif familial, vous pourrez vous prendre 2 ou 3 jours sans perturber votre organisation ni rendre vos dossiers clients en retard.

Imaginons que vous vous fixiez 3 heures de travail par jour. Un imprévu arrive le week-end et vous ne pourrez pas travailler vos 3 heures quotidiennes le lundi ni le mardi. Heureusement pour vous, vous n’avez pas de dossier client à rendre ces jours-là. Mais vous devez les rendre le vendredi. Au lieu de travailler 3 heures par jour du lundi au vendredi, vous devrez rattraper ces 3 heures non faites pendant deux jours sur les trois jours suivants. Autrement dit, au lieu de travailler 3 heures par jour du mercredi au vendredi, vous en ferez 5. Vous voyez que ce n’est pas trop grave. En revanche, comment auriez-vous fait si vous aviez surchargé vos journées ? Comment échelonner 16 heures sur 3 jours comprenant déjà chacun 8 heures de travail ?

Devenir indépendant signifie devenir libre dans votre organisation. Ne vous traitez donc pas plus mal que si vous étiez salarié pour un grand groupe.

En revanche, vous êtes votre propre patron. Quand vous travaillez, soyez-y à fond en suivant les méthodes précédentes et vous travaillerez l’esprit léger, sans stress.

Méthode de productivité N°8: Planifier

La planification de vos projets clients à un impact direct sur votre productivité. À la lumière de tout ce que l’on vient déjà de voir, si vous désirez ne pas travailler plus de 3 heures par jour pour avoir une vie de freelance équilibrée entre la partie professionnelle et personnelle, vous aurez besoin de bien planifier vos actions.

Chaque projet ne demande pas le même temps de travail.

Lorsque vous validez un devis qui va vous demander 10 heures de travail, annoncez à votre client une date de livraison en fonction du nombre d’heures de travail quotidien + un éventuel retard d’ordre personnel.

À titre d’exemple, je vais vous dire comment je m’y prends pour annoncer un délai à un client et planifier son projet dans mon agenda.

Imaginons qu’un professionnel me commande la rédaction du copywriting d’une agence immobilière. Je devrais rédiger 3 pages pour son site. Je sais qu’en moyenne, je passe 2 heures par page entre les recherches, la rédaction, la relecture, la correction et la mise en forme. Cela me fait un total de 6 heures de travail à planifier. Si je valide ce devis un lundi et que je suis libre, je pourrais lui annoncer une livraison pour le mercredi (3 heures de travail le mardi + 3 heures le mercredi). Cependant, j’annoncerais une livraison pour le lundi ou le mardi de la semaine suivante. De cette manière, je suis capable de gérer un imprévu, une commande très urgente d’un client habituel, un problème personnel ou une maladie sans me créer du stress et devoir rendre un dossier en retard.

Photo de l'agenda papier du copywriter freelance Julien Godart
J’aime avoir toujours à portée de vue mon agenda papier. Le BA-BA de l’organisation à mon sens.

C’est ma petite botte secrète qui me permet depuis plus de 2 ans de n’avoir jamais rendu un copywriting en retard.

Ce que vous pouvez faire: achetez un agenda papier de type « président ». Ce sont les agendas grand format qui vous permettent de voir en un coup d’œil tous les jours de la semaine. Ainsi, pas de risque d’erreur.

Les agendas numériques sont pas mal, mais vous ne pouvez pas le garder constamment ouvert sur votre bureau comme un agenda papier. Lorsque vous avez un appel visio avec un client, grâce à l’agenda papier sous la main, vous pouvez anticiper rapidement toute demande.

J’espère que ces 8 méthodes vous seront utiles pour améliorer votre productivité en tant que travailleur indépendant.

Être son patron c’est cool. Mais cela implique son lot de responsabilités. Les tentations sont nombreuses quand on travaille chez soi ou avec des amis à proximité et il est donc vital de calculer ses actions pour travailler intelligemment.

Comme le dit l’adage:

« Avant de travailler avec ses bras, il faut travailler avec sa tête. »

Comme vous l’avez remarqué, ce ne sont pas des conseils régurgités de blogs. Ce sont des astuces qui ont pris vie dans mon quotidien de freelance au cours de ces dernières années.

Je vous invite à vous en inspirer et vous les approprier.

Personnalisez chacune de ces méthodes en fonction de votre situation familiale et de vos obligations. Améliorez-les et prenez du plaisir dans votre travail quotidien.

Si vous avez d’autres méthodes intéressantes à partager, n’hésitez pas à le faire dans les commentaires.

Et si vous aimeriez que je traite certains sujets dans les prochains articles, faites-moi des suggestions.

Belle journée et à bientôt !

Julien GODART

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :